Livres et lecture

Livres et lecture

Dans cette partie de mon blog, je vous parlerai de mes découvertes littéraires. Je vous expliquerai pourquoi il est si important pour moi de laisser une place aux livres et aux histoires dans mon quotidien. 

Je suis maman de trois enfants. Parmi ceux-ci il y a mon garçon de 15 ans qui est dyslexique et dysorthographique, puis ma grande fille qui avait également une hypothèse de dyslexie. Je peux donc vous dire qu’il m’a été suggéré plusieurs fois de lire des histoires et de faire manipuler des livres à mes enfants.  

Au début, j’étais très découragée puisqu’avec mon grand, chaque fois que je sortais des histoires, c’était la crise. Il me répondait : « Moi, je suis poche à l’école! J’ai pas envie de lire des livres! Je ne veux pas lire et je ne veux pas écouter d’histoire non plus, c’est nul! ». Pour ma fille, tout semblait plate. Elle se désintéressait facilement. Par contre, elle aimait bien que je lui raconte les histoires. C’est à ce moment-là que je me suis mise à raconter les histoires pour ma fille. Mon garçon écoutait de loin. Au fil du temps, il s’est joint de plus en plus à nous. 

Ma fille a découvert la collection « Défense d’entrer » lorsqu’elle était en 5e année. Elle a lu le premier livre à l’école. Le deuxième n’était pas disponible alors nous lui avons acheté à la librairie. Elle était heureuse et de plus en plus fière d’elle à force de lire. Elle était tellement captivée par ces livres qu’elle a finalement lu toute la collection dans un temps record. L’année suivante, l’orthopédagogue qui la suivait lui a même dit qu’elle n’aurait plus besoin d’elle puisqu’elle avait fait assez de progrès. Elle pensait même qu’elle n’était pas dyslexique finalement. Quelle joie de savoir qu’elle s’en est sortie à cause de la lecture! 

Vous vous demandez ce qui en est pour mon garçon ?! Et bien il est toujours dyslexique et dysorthographique, mais il développe de jour en jour son goût pour la lecture. Il aime regarder les livres de voiture. Il adore aller chercher de l’information sur internet pour en apprendre davantage sur les vélos de montagne. Bref, il va lire sur tout ce qui l’intéresse. Est-ce qu’il a des collections de livres à la maison? Non pas du tout. Est-ce qu’il sera un grand lecteur plus tard? Non plus. Est-ce qu’il peut se débrouiller et lire ce qu’il veut? Oui, bien sûr! Et je peux vous dire qu’il est fier de nous raconter ce qu’il découvre en nous transmettant des informations qu’il a lues. 

Maintenant que je vous ai parlé de mes grands, j’ai envie de vous parler de ma plus jeune. Elle adore les livres. Chaque soir, on lui raconte une histoire. Dans la voiture, on a un panier avec des livres. Dans la salle de jeux, il y a des livres. Partout dans la maison, il est possible de mettre la main sur un livre. Ce que je trouve génial, c’est qu’elle développe une belle créativité. Elle invente des histoires à partir d’images qu’elle voit ou elle reproduit ce que nous avons lu ensemble. Depuis qu’elle est bébé je lui raconte des histoires et au fil du temps nous avons intégré les histoires dans notre routine.   

Je trouve cela très important parce que ça renforce les liens avec les enfants. C’est un moment privilégié que l’on partage avec nos tout-petits. La lecture permet de développer un vaste vocabulaire. De plus, le fait de raconter des histoires en bas âge permet à votre enfant de développer son attention auditive. Lire aide au développement de la sphère cognitive. Votre enfant sera en mesure de respecter et de comprendre l’importance de prendre soin des livres.  

Comme vous le savez, en plus d’être maman, je suis éducatrice. Je peux vous dire que la plupart des enfants ne savent pas quoi faire des livres. Ils les lancent, ils marchent dessus, ils déchirent les pages, mais très peu d’entre eux s’assoient pour profiter des images ou des histoires. Débuter la lecture tôt est donc bénéfique pour tous. 

Pour le développement langagier, cognitif, socio-affectif et même moteur, je vous conseille de lire et de raconter des histoires à vos enfants. Certains me diront que les livres ça coûte trop cher. Oui, c’est vrai, mais plusieurs choix s’offrent à nous. En acheter un de temps en temps ce n’est pas si pire, car de toute façon, il est bien de relire un livre plusieurs fois à un enfant. Il semblerait qu’il gagne de la confiance et qu’il est davantage capable de s’approprier l’histoire, ce qui lui permet de faire plus de liens entre les différents éléments. Il y a aussi la possibilité d’emprunter des livres à la bibliothèque de votre quartier. Vous pouvez faire des échanges entre amis ou même demander à vos éducatrices si vous pouvez emprunter le livre préféré de votre enfant. Vous pouvez en trouver à petits prix dans des friperies ou dans des endroits achat/échange. Bien que ce ne soit pas vous qui fassiez la lecture, vous pouvez aussi aller sur mon blog et retrouver des histoires que je raconte. Bref, plusieurs options s’offrent à vous et vos enfants pour intégrer la lecture dans votre maison.   

Finalement, c’est dans cette partie de mon blog que vous retrouverez mes livres coups de coeur. Des fois, ils seront en format vidéo et d’autres fois, je vous ferai des résumés par écrit. En dernier lieu, prenez aussi du temps pour vous. Lire est relaxant, même pour nous les adultes. 

Prenez soin de vous et de votre famille! 

Signé

Partagez sur Facebook

4 réponses

  1. Personnellement, j’ai commence à lire des histoires régulièrement à ma fille à partir de l’âge de 6 mois et a mon garçon à partir de l’âge de 5 mois. Disons que je pense que ça a parru! C’est une activité facile et amusante et ce même a un très jeune âge et même pour un parent lui-même dyslexique. C’est aussi LA meilleure activité pour aider le développement du langage, de la réflexion et préparer l’enfant aux apprentissages académiques.

    Petit truc: j’y y incluais des éléments de la méthode « lecture interractive enrichie » qui est une des méthodes des plus reconnues pour le développement du langage et la préparation à l’école, et ce, a travers les recherches internationalement. C’est assez simple et ça fait vraiment de beaux résultats rapidement.

    1. Bien sûr, il est tellement important d’enrichir les histoires de nos enfants. Il faut leur poser des questions au fil de l’histoire ce qui enrichies le vocabulaire et développe la sphère cognitive. En posant des questions, on voit s’il comprends les inférences de l’histoires et on peut les aider à les développer davantage. Il nous arrive parfois de prendre des livres plus particulièrement des imagiers et on se pratique en tapant des mains à séparer les syllabes, on a autant de plaisir et cela prépare d’avantage les enfants pour l’entrée à l’école! Je crois effectivement qu’un texte sur la lecture interactive serait très intéressant! Merci

  2. Oui la lecture c est super pour ceux qui aiment et pour ceux qui n ont pas de difficulté pour lire…Moi j adore lire donc facile d amener ses enfants vers cela… Mes deux aînés pas de souci mon 3eme dyslexique et dysorthographie +++ adorait les livres petits… mais la lecture est un tel calvaire pour lui… que depuis le collège et maintenant le lycée il en a des nausées
    Donc attention aux parents et aux enseignants qui transmettent convaincus que la lecture est essentielle… Pour décourager les enfants c est parfait…

    1. Bonjour Sandra, je vous comprends tellement pour nous aussi la lecture est un vrai calvaire comme vous dites. Encore aujourd’hui ce n’est pas facile pour lui. Pour les enfants qui vivent avec la dyslexie et la dysorthographie lire n’est pas leur premier passe-temps, on peut se le dire. Maintenant à l’âge de mon fils, c’est qu’il peut lire ce qui l’intéresse, sauf bien sur à l’École. Par contre à l’école il a un plan d’intervention ce qui l’aide avec les outils technologique. Par contre effectivement, il faut être capable de se mettre a la place de l’enfant qui a des difficulté a lire et comprendre que ce n’est pas toujours leur intérêt premier. Des fois juste s’assoir à leur coter et leur demander s’il veulent qu’on leur fasse la lecture, peut faire toute une différence. Leur permettre des polices et des calligraphie différentes peut les aider! Je suis de tout coeur avec vous et courage votre fils, il réussira!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *