Qu’en est-il du jeu?

Qu’en est-il du jeu?

Chères mamans, depuis quelques temps, j’observe les jeux de mes enfants et ça m’amène beaucoup de questionnements…

Avez-vous déjà pris le temps de regarder à quoi jouent vos enfants? Combien de temps par jour vos enfants ont-ils la possibilité de jouer librement? Jouent-ils à chaque jour dehors? Les jeux sont-ils toujours organisés par l’adulte ou les enfants sont libres de leurs choix? Doivent-ils toujours partager leurs jouets ou ils ont des moments seuls avec ceux-ci?

Et si on avait, au fil des ans, oublié ce qu’est vraiment le jeu?! Si, au fil du temps, on ne laissait plus le jeu être ce qu’il devrait être? Ça m’amène à réfléchir sur ce qu’est devenu le jeu d’aujourd’hui.

Trop souvent, des parents me disent devoir aller reconduire les enfants à la garderie puisqu’à la maison, ils s’ennuient. Pourtant, quand j’avais cet âge, j’étais loin de m’ennuyer comme eux et j’avais bien moins de jouets qu’ils peuvent en avoir. Donc à ce moment-là, j’ai envie de vous poser une question: Pourquoi nos enfants s’ennuient plus que nous quand nous étions jeunes? Eh bien pour plusieurs raisons.

D’abord, votre enfant passe sûrement moins de temps à jouer dehors que nous le faisions. De plus, l’arrivée de la technologie a fait en sorte que nos enfants sont beaucoup plus souvent assis devant toutes sortes d’écrans que nous l’étions dans notre temps. Je me rappelle de l’émission que j’écoutais à la maison ou chez ma cousine: c’était Passe-Partout, à 18h00. À l’heure du dîner, on écoutait les Pierres à feu et c’est tout, mis à part quelques films en famille le samedi. Nos enfants eux écoutent toutes sortes d’émissions sans même les écouter du début à la fin. Les écrans diminuent la qualité de jeu des enfants, même si on pense au contraire qu’ils s’amusent.

Et leur horaire, avez-vous remarqué à quel point il est chargé?! En tant que parents, nous avons hâte de retourner à la maison après une journée de travail, mais si nous réfléchissons bien, en général, les enfants passent 7,5 heures au service de garde, soit une journée plus longue que celle du parent travailleur. De plus, dans les services de garde, la routine est souvent bien rigide, sans pouvoir être flexible: heure d’arrivée (vite, vite on va être en retard), heure de la collation, heure de jeu dirigé, heure de sortie extérieure, heure du dîner, heure de la sieste, heure de la collation, heure des jeux libres et heure du départ. Ensuite, lorsque les enfants arrivent à la maison, la routine du soir s’installe (souper, sport dirigé, bain, histoire du soir, dodo). Cela veut dire que les enfants n’ont pratiquement plus de temps pour jouer à la maison. Et quand ils sont à la maison, si vous enlevez les écrans, que vous restreignez leur temps à l’extérieur pour toutes sortes de raisons valables et que vous avez l’habitude de tout préparer pour leurs apprentissages et leur développement, il est fort possible qu’ils s’ennuient. Et ce, même s’ils sont libres de jouer et qu’ils ont les plus beaux jouets du monde. Ils sont trop habitués que l’on organise tout pour eux. Les enfants d’aujourd’hui n’ont tout simplement plus le temps de jouer comme des enfants.

En plus, c’est sans penser à toute la pression qu’on met sur nos enfants. Ici, je parle en tant que mère de trois enfants et je ne suis pas mieux que vous. Le fait qu’on veule à tout prix que nos enfants soient des surdoués nous amène à les sur-stimuler. Avec des jeux, vous me direz. Mais est-ce que les jeux plaisent vraiment à vos enfants ou ils vous plaisent à vous? Notre société fait en sorte qu’on exige de nos enfants qu’ils apprennent tout et tout de suite. Par exemple: apprendre à lire avant la rentrée à l’école, apprendre à écrire, apprendre à compter et ça, c’est sans oublier les couleurs, les premiers mots ou les premiers pas.

Dernièrement, ce que je vois le plus sont les mamans qui montrent des photos de leur bébé naissant encore à l’hôpital. Sur les photos, le bébé se lève la tête tout seul lorsqu’il est sur le ventre, et avec raison, les mamans sont toutes fières. Selon moi, c’est le plus bel exemple de la pression de performance que l’on impose à nos enfants et ce, souvent de manière totalement inconsciente. C’est à ce moment que je me demande, est-ce vraiment de ça dont ils ont besoin? Ou bien c’est plus notre besoin de se sentir bon en tant que parent?! Si notre enfant réussit bien ou que ses apprentissages sont rapides, en tant que parent, on se sent valorisé. Mais en réalité, nos enfants ont besoin de jouer librement et de façon sécuritaire, c’est tout.

Rappelez-vous du temps de nos parents et de nos grands-parents: des cours dirigés, il n’y en avait presque pas. Ils faisaient du vélo avec des amis, ils dansaient dans des soirées dansantes, ils participaient à des jeux de cartes ou de Bingo, ils sortaient dehors pour faire du patin à glace en hiver ou bien ils faisaient des parties de hockey-botte sur le lac d’à côté, ils prenaient de grandes marches en famille ou encore, pour se rendre à l’école. Il leur arrivait même de faire de la musculation avec les objets qu’ils trouvaient sur leur chemin. Et pourtant, des Maurice Richard, des Louis Cyr, des Nadia Comaneci, il y en a eu. Alors pourquoi est-ce si important maintenant de passer des heures dans des cours structurés, plutôt que de passer du temps en famille à jouer?!

Sortez les bâtons de hockey et allez jouer dans la rue, sortez les trottinettes et allez faire un tour dans le quartier, prenez des petites voitures et jouez dans le sable. N’oubliez pas que votre poupée aime beaucoup les marches en famille, elle aussi! Jouez avec vos frères et sœurs, vos voisins et vos voisines. Et là, vos enfants ne s’ennuieront pas. Bon, peut-être au début, car ils ne seront pas habitués, mais au fil du temps, ça changera.

En conclusion, dans le monde actuel où la société exige que les deux parents partent travailler chaque jour pour faire vivre leur famille, le jeu est devenu presque intangible pour les enfants. Pourtant, le jeu est la base de leurs apprentissages. Apprenez à laisser jouer vos enfants librement, embarquez dans leur monde imaginaire, laissez-les initier le jeu plutôt que de tout préparer à l’avance, laissez-les jouer dehors. Vous en serez gagnants et vos enfants le seront encore plus!

 

 

 

Signé

Partagez sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *