Désirs alimentaires et grossesse

Désirs alimentaires et grossesse

Comme dans mon blogue on parle de tout et de rien, j’ai voulu faire un petit texte sur nos désirs alimentaires lorsque nous sommes enceintes.

Pour celles qui croient que ce sont des caprices, détrompez-vous. Lorsque notre corps change en début de grossesse, les hormones modifient notre odorat ainsi que notre goût, c’est pourquoi environ 85% des femmes ont des goûts spéciaux durant leur grossesse.

À l’inverse, certaines femmes vivent du dégoût face à des aliments en particulier, et ce, même s’il s’agissait de ce qu’elles préféraient manger avant. Parfois, ce dégoût se transforme en nausées, voir même en vomissements. Souvent, ces désagréments surviennent durant les trois premiers mois de la grossesse et s’estompent par la suite.

Pour ce qui est de l’histoire de l’odorat et du goût, il parait que les hormones du corps de la femme changent ainsi afin de protéger le bébé des odeurs nocives ou encore pour protéger le corps des carences alimentaires. Par contre, ce ne sont que des ouï-dire, car rien ne serait encore prouvé à ce sujet.

Ceci dit, pour ma part, au premier bébé je trouvais qu’il y avait un goût de fraise dans la tartinade choco-noisette et dans les grilled cheese. J’ai eu des nausées et des vomissements qui ont fini par passer quelques semaines après le premier trimestre. Pour ma deuxième grossesse, je n’ai plus de souvenir. Par contre, je sais que j’ai eu des nausées et des vomissements pendant environ 6 mois. TOUT me levait le coeur! Et pour mon troisième enfant, j’ai eu beaucoup de nausées et de vomissements également jusqu’à 6 mois de grossesse. De plus, il m’était totalement impossible de manger des patates. Elles me dégoûtaient au plus haut point. Ce que je mangeais avec appétit et que je désirais le plus était les sorbets aux fraises et chocolat de chez Chocolat Favoris. D’ailleurs, on en fait encore des blagues à la maison aujourd’hui. On dit que notre fille est faite de 1/3 maman, de 1/3 papa et de 1/3 de sorbet aux fraises et chocolat!

De votre côté, quels ont été vos désirs ou dégoûts alimentaires lorsque vous étiez enceintes? Y avait-il des odeurs qui vous dérangeaient? Comment avez-vous fait pour remédier à la situation?

Au final, peu importe nos envies alimentaires, on peut en consommer, mais en demeurant raisonnable hihihi!

 

Signé

Partagez sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *