À toi mon éducatrice

À toi mon éducatrice

Ce matin, ma maman et mon papa m’ont réveillé. Je dormais encore et j’étais bien au chaud dans mon lit. Dès le moment que mes paupières se sont ouverts, j’ai dû retirer mon pyjama afin d’enfiler les vêtements qu’ils m’avaient préparés! Pourtant, j’étais bien confortable dans mon lit chaud et je n’avais pas envie de me changer, mais je l’ai fais pour les rendre heureux. Je me suis installé à la table de la cuisine et on m’a servi mon petit déjeuner. Le temps passe si vite que l’on me répète de me dépêcher à manger, même si ce n’est pas le déjeuner que j’aurais souhaité. Ils me disent constamment qu’il est important de bien manger le matin si je veux avoir beaucoup d’énergie pour la journée! Ma mère court d’un coté à l’autre: elle peigne ses cheveux, prépare les lunchs, elle grignote un peu et se brosse les dents, sans oublier qu’elle s’occupe aussi de mon frère et ma sœur! De son côté, mon père mange un peu, prépare sa boite à lunch, se brosse les dents et déneige les voitures. Vite, vite, vite, maman m’aide en enfiler mon habit de neige. On sort dehors et barre la porte de la maison. Mes parents m’attachent dans la voiture et viennent me reconduire au CPE!

J’ai été bousculé dans mon réveil, dans mon déjeuner, dans mon habillement et là, j’arrive à la garderie! Ma maman et mon papa, dont je n’ai pratiquement pas eu le temps de voir depuis que je suis levée me font un bisou-câlin et quittent pour leur journée de travail. Moi, je me retourne vers toi mon éducateur/éducatrice… qui m’accueille avec ton grand sourire, en me disant: «Bon matin»!

Cher(e) éducateur/éducatrice, ce matin, j’ai envie de te remercier. Parce qu’à tous les matins que mes parents doivent me laisser au service de garde, toi tu es là! Tu passe en général plus de 8 heures en présence de mes amis et moi.

Trop souvent, on sous-estime en général le travail que tu fais avec moi dans une journée! On me laisse ici en ta compagnie, avec une énorme confiance bien sûr, mais souvent on pense que ton travail se résume à me garder. Pourtant, c’est loin d’être le cas! Ton métier est surtout de t’assurer de mon bien-être, de ma santé et de ma sécurité. Tu m’offres un milieu de vie où je peux me développer à mon rythme et selon mes intérêts.

Souvent, c’est auprès de toi que mes premières interactions sociales se font. Tu me permets d’apprendre à partager, à résoudre des conflits, à devenir emphatique. Tu m’enseignes comment gérer mes émotions ainsi qu’à reconnaitre ceux des gens qui m’entourent. En étant sous ta responsabilité, automatiquement tu me transmets des valeurs et des habilités sociales importantes pour mon bon développement en société!

Tu planifies et tu organises du matériel de jeu pour me permettre d’apprendre en jouant. Tu t’assoies avec nous pour raconter des histoires, dessiner, chanter, ou simplement pour nous écouter. Bref, tu es présente afin d’enrichir nos jeux, notre vocabulaire et notre créativité et ce à tous les jours. Ton observation et ta créativité te permettent d’aménager le local pour que je m’y sente bien et en sécurité!

Bien que je veux tant devenir grand, il m’arrive de faire des erreurs, mais toi tu m’acceptes dans mon unicité. Tu utilises des interventions démocratiques qui me permettent de faire des choix et de corriger mes erreurs!

Tes observations constantes te permettent de pouvoir bien communiquer mes besoins à mes parents en fin de journée et cela est très pertinent pour m’aider à grandir. Ta bonne communication permet de créer des échanges et un partenariat important pour mes apprentissages ainsi que mes intérêts.

Ton professionnalisme permet a plusieurs enfants et parents d’obtenir de l’aide supplémentaire, afin de les faire cheminer selon leur rythme et leur besoin. L’observation, la planification, l’organisation, l’action éducative et la rétrospection te permettent d’établir des actions éducatives appropriées!

Ta persévérance pour me faire vivre des expériences selon mes champs d’intérêts me permet de me développer au niveau physique et moteur, cognitif, langagier et socio-affectif.

En conclusion, même si mes parents sont les personnes que j’aime le plus au monde, qu’ils sont les premières personnes qui veillent à mon bien-être, à ma santé et à mon éducation et que j’ai hâte plus que tout de les revoir le soir, j’apprécie que tu partages ces moments de mon enfance. Alors je tenais à te remercier pour tous les jours où tu m’aides à grandir, à évoluer et à apprendre! Cette semaine, je te remettrai un cœur rempli d’amour que j’aurais pris soin de fabriquer pour toi, mon éducateur/éducatrice. Tu mérites que notre société soit reconnaissante envers le travail que tu fais si bien!

 

 

 

 

 

Signé

Partagez sur Facebook

Une réponse

  1. Beau texte
    C’est pour toutes ces raisons que vous êtes dans les personnes les plus importantes pour nos enfants. Vous méritez tellement plus de reconnaissance pour votre travail que ce que plusieurs pensent; une éducatrice, ce n’est pas du tout une gardienne qui permet à un parent de travailler ou de se reposer. C’est une professionnelle de la petite enfance qui veillent au développement harmonieux de la fondation de ce que la société à de plus précieux: ses enfants.

    Merci encore pour tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *