Tranche de vie #4- Crécelles 1, ma tête 0!

Tranche de vie #4- Crécelles 1, ma tête 0!

AAAAAHHHHH!!! Ce souvenir! Cette tranche de vie était bien enfouie dans ma mémoire! C’est en parlant avec une de mes collègues de nos souvenirs d’enfance que celui-ci a refait surface! J’avais envie de vous en parler parce que bien que sur le coup cela m’a grandement déplu, je comprend maintenant davantage pourquoi c’est arrivé!

Quand j’étais jeune, mes parents faisaient tout leur possible pour que nous soyons  heureux, épanouis et en bonne santé! Ils voyaient à notre bons développement et à notre bien-être!

C’est pourquoi mes deux frères et moi étions inscrits dans des activités dirigées! Mes frères faisaient du hockey et moi, du patinage artistique!

Lors d’une journée d’hiver

Par une belle journée d’hiver, alors que j’étais une préado, j’ai dû suivre une fois de plus ma famille pour assister au match d’hockey de l’un de mes frères!

Une fois arrivée à l’aréna de Mascouche, glace #2, on se dirigeait vers les estrades afin d’y trouver une place pour regarder le match. Lors de cette partie, plusieurs parents et membres de la famille des joueurs étaient présents! Il n’y avait donc pas beaucoup de place pour s’assoir dans les estrades. J’étais donc assise très collée sur ma mère!

Le match commence! L’excitation est à son comble, autant pour les partisans de notre équipe que pour celle de l’équipe adverse! Les cris d’encouragements se font entendre, les sirènes et les trompettes aussi! Et les fameuses crécelles!

La crécelle…

Connaissez-vous les crécelles? C’est un instrument qui permet à une personne très excitée de la faire tourner, afin que l’engrenage enclanche une petite palette de bois qui produit un bruit plus ou moins agréable! Un peu comme lorsqu’on met une carte de hockey à l’intérieur d’une roue de vélo dans le but de faire du bruit quand celle-ci tourne! Bref, cet instrument est souvent fabriqué en bois.

Ma mère en avait acheté une lors d’un des tournois des garçons. Pis elle l’aimait sa crécelle? Elle ne pouvait pas s’en passer! Elle l’adorait tellement qu’une fois, pour être certaine de ne pas l’oublier, elle en avait acheté une deuxième qu’elle laissait en tout temps sous le banc de la caravane. Pour ma part, je ne pouvais pas en dire autant, je souhaitais que les deux finissent par disparaitre!

Ayoye!

Alors que nous étions assis et que les périodes avançaient, la tension se faisait de plus en plus sentir! Les joueurs donnaient tout ce qu’ils pouvaient pour remporter la partie, tandis que dans les estrades les encouragements étaient de plus en plus intenses. Ma mère, super dévouée à encourager, se levait et se rassoyait en faisant aller sa crécelle de haut en bas, jusqu’au moment où l’équipe compta un but! Ma mère, super fière, se leva d’un coup sec. Elle criait fort et agitait violemment cette crécelle. Soudain… Kaboum! La crécelle me heurta la tête!

Ayoye! Je me tenais la tête, ça m’élançait, mais le pire je crois que c’était mon orgueil. Je m’étais fait frapper par la fameuse crécelle. Elle avait enfin fini par réussir à m’atteindre, bien que je me méfiais d’elle à chaque match.

Quant à ma mère, toute surprise de m’avoir frappée, elle se retourna en riant, me frotta la tête et continua ses encouragements!

Mes frères ont vieilli et moi aussi. On a arrêté d’assister à des match de hockey en famille jusqu’au jour où mon garçon a commencé à jouer au hockey. Devinez quoi? Et oui! La fameuse crécelle a refait surface. En plus, ma mère m’a fait le cadeau d’une toute nouvelle crécelle pour qu’à mon tour, je puisse encourager mon cher garçon!

En conclusion…

La moral de cette histoire? À mon tour, je me suis mise à encourager mon enfant tout en restant prudente afin de prévenir les blessures de crécelle! Et vous avez-vous des expériences dues aux encouragement de vos parents? Et lorsque vous encouragiez vos enfants?

Ceci dit, n’arrêtez jamais d’encourager vos enfants, ils en ont grandement besoin! Peu importe le danger!

Signé

Partagez sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *